1. Fabienne 30 oct 2015 | Répondre

    Bonjour,
    Je viens de voir la rediffusion de l’émission de France 5 « Des petits patrons dans la tourmente » et je tiens à exprimer ma reconnaissance à l’initiative de M. Marc BINNIE qui a créé le dispositif APESA pour l’accompagnement psychologique des petits entrepreneurs en grande difficulté.
    Les témoignages dans l’émission étaient extrêmement émouvants et tellement réalistes.
    C’était la première fois que je voyais ce thème traité à la télévision, et j’espère que ce ne sera pas la seule car en cette période de crise, les drames financiers et humains que connaissent les petits entrepreneurs sont très nombreux et le fait de les taire ne fait qu’ajouter à la détresse des personnes concernées.

  2. Vadsaria 27 oct 2015 | Répondre

    Bonjour,

    J’ai découvert aussi, par hasard, cette émission.
    La « dimension psychique » est primordiale, parce qu’elle est le reflet de la motivation profonde de l’entrepreneur.
    Mais il y aussi la « dimension marché » dans laquelle évolue l’entrepreneur et dans laquelle il doit pouvoir faire la différence. Or cette dimension fait défaut parce que l’on a du mal à promouvoir la qualité qu’on défend. En gros au de-là des boulons qu’on fabrique, quelle est la vision du monde dans laquelle on intègre ‘nos’ boulons. C’est important, au vu de ce qui s’est passé avec Volkswagen. Les allemands défendent une qualité mécanique indéfectible. Toute l’industrie allemande porte cette ‘idéologie’ reconnue à travers le monde. Aujourd’hui elle est mise à mal. Et nous, français, quelle idéal portons-nous.
    Personnellement, j’aimerai porter cette idée auprès des petits entrepreneurs : vadsariavafi.unblog.fr

    <merci de votre attention !

  3. Eve 21 oct 2015 | Répondre

    Bonjour,

    J’ai trouvé l’émission excellente.
    Votre action très adaptée m’intéresse beaucoup en tant que psychologue motivée par les risques psycho-sociaux. Pourriez -vous me communiquer une adresse mail ou les coordonnées téléphoniques de la personne à contacter à Bobigny sur le dispositif en cours. J’ai essayé le tribunal de commerce mais l’attente est un peu longue .
    Bien cordialement
    Eve

    Cordialement.
    Eve

  4. Claude 16 oct 2015 | Répondre

    Cette Charte APESA est un bon début mais elle devrait être obligatoire dans tous les tribunaux de commerce, La LORRAINE n’y est pas encore et pourtant elle en aurait bien besoin ! comme les autres régions…

  5. C’est par l’émission de TV hier soir sur la 5 (« Les petits patrons dans la tourmente ») que j’ai découvert l’approche Apesa. Je me réjouis que la dimension psychique soit ainsi prise en compte. Et je pense que d’autres professions pourraient s’inspirer utilement de votre travail, je pense en particulier aux agriculteurs, une profession qui me touche particulièrement car je viens du monde agricole.
    Après avoir travaillé de longues années dans le monde de l’entreprise, je suis installé comme psychothérapeute (psychanalyse) et suis formé à la médiation singulière qui est, me semble t-il une approche appropriée dans votre contexte. Merci de me dire à qui je pourrais m’adresser pour travailler avec vous.
    Bien cordialement.
    Georges Plainecassagne

  6. Alain 13 oct 2015 | Répondre

    Une excellente initiative qui peut éviter des drames et de douloureuses reconstructions.
    Je sais de quoi je parle.

  7. Tremblais 11 oct 2015 | Répondre

    En son temps j’aurais vraiment bénéficier d’un tel soutien
    Bravo pour votre action
    Hubert

Laissez-nous un commentaire

Effacer tous les champs